Paris.fr
Accueil

Atelier Robert Doisneau

5 mar

 

Les deux filles du photographe, Annette Doisneau et Francine Deroudille. © Émilie Chaix / Mairie de Paris

Cliquez sur l’image pour accéder au diaporama

 

Nos amis de l’équipe du Journal à Paris sont allés visiter l’Atelier Robert Doisneau.

Victor Dixmier et Émilie Chaix  nous décrivent leur visite :

« Le célèbre photographe avait installé son atelier à Montrouge.

Son portrait vous accueille au pied de l’escalier, à l’entrée de l’immeuble. Bienvenue à Montrouge (92), non loin de la porte d’Orléans (14e). C’est ici que Robert Doisneau a constitué son oeuvre photographique, de 1937 à sa mort, en 1994. « La photographie n’était pas son métier, c’était sa vie », résume sa fille, Francine Deroudille. Elle et sa soeur, Annette Doisneau, continuent de faire vivre l’atelier. « Ici, c’était comme une roulotte, sourit Francine. La salle de bains était transformée en labo photo la semaine. On prenait notre bain le week-end. » Infatigable travailleur, Robert Doisneau ne cesse de photographier. Dès les années 1930, i l archive et répertorie tous ses clichés. Ce sont au total, 450 000 négatifs qui sont stockés dans l’atelier. Sur les murs, de petits casiers permettent de retrouver facilement les photographies rangées par ordre alphabétique et par thématique. De « mode » à « occultisme », en passant par « théâtre », « vins »… Une chambre froide a même été installée pour les protéger de l’épreuve du temps.

Une douzaine d’expositions par an

Chaque année, l ’atelier accueille une douzaine d’expositions, pour la France, l’Italie, le Japon… Un moyen idéal de diffuser l’oeuvre de leur père. « Il reste encore énormément de chantiers à creuser. Par exemple, nous aimerions montrer ses photos sur le spectacle, la danse, le cirque… », raconte-t-elle. Dernière exposition parisienne : « Doisneau, Paris Les Halles » actuellement visible à l’Hôtel de Vi l le, et ce jusqu’au 28 avril. « C’est un quartier qu’il photographiait régulièrement depuis 1933, précise Francine Deroudille. Il était très en colère quand la destruction a été décidée dans les années 1960. » Dès lors, il entreprend de garder la mémoire des lieux, un combat par la photo grâce à des reportages et des portraits de travailleurs : bouchers, fleuristes… »

 

Atelier Robert Doisneau
46 place Jules Ferry
92120 Montrouge

atelier@robert-doisneau.com

 

Beaucoup de tirages de Robert Doisneau proposés à la vente sont présentés abusivement comme des tirages originaux, voire des vintages.
Il s’agit en réalité parfois de simples tirages de presse, parfois de tirages destinés à l’illustration sans aucune valeur de collection. Circulent même sur le marché des tirages qui ne sont pas de Robert Doisneau et qui lui sont attribués.

L’Atelier Robert Doisneau, seul habilité à fournir un certificat d’authenticité, vous propose l’expertise gratuite de vos tirages et les conseils utiles pour éviter les acquisitions sans valeur.
Il est possible d’acquérir un tirage de collection de Robert Doisneau en toute quiétude, à Paris à la GALERIE CLAUDE BERNARD

Toutes les infos sur l’exposition « Doisneau Paris les Halles
 » à visiter jusqu’au 28 avril 2012 à l’Hôtel de Ville de Paris

Photographe avant l’ère numérique, Robert Doisneau utilisait un Rolleiflex argentique et développait lui-même ses clichés. © Émilie Chaix / Mairie de Paris

Cliquez sur l’image pour accéder au diaporama

 

Share

Trackbacks and Pingbacks

  1. Un aperçu de l’antre de Robert Doisneau « polychronik - 13 mars 2012

    [...] Lire aussi l’article sur le blog photo de Paris.fr [...]

Leave a Reply