Paris.fr
Accueil

OCTOBRE AU JEU DE PAUME

15 oct

La nouvelle programmation du  Jeu de Paume nous propose de nous faire découvrir, ou redécouvrir avec grand plaisir, trois immenses artistes, pionniers dans leurs pays respectifs:

Manuel Álvarez Bravo, maître de la photographie moderne mexicaine,  Muntadas, précurseur du media art et de l’art conceptuel en Espagne et Filipa César qui se questionne sur  les relations entre histoire, mémoire, image et récit.

 

Ondas de papel (Vagues de papier) vers 1928. Manuel Álvarez Bravo. Copyright : Colette Urbajtel / Archivo Manuel Álvarez Bravo, s.c.

L’expo phare et à ne surtout pas manquer est pour moi incontestablement celle de Manuel Álvarez Bravo
Le travail photographique et le travail cinématographique du photographe sont réunis autour de l’exposition « Un photographe aux aguets « . Ils mettent en exergue son identification avec la mélancolie des choses et sa transformation en image poétique.
Presque un siècle de photographie (8 décennies), et pas des moindre le 19e, Manuel Álvarez Bravo ayant vécu 100 ans (1902-2002). Une attention particulière est donnée aux images rarement exposés et aux vidéo en grande partie inédites.
L’exposition donne une nouvelle vision de l’artiste, révélant des aspects méconnus de son oeuvre. Très très belle exposition.

El color (La Couleur) 1966. Manuel Álvarez Bravo. Copyright : Colette Urbajtel /
Archivo Manuel Álvarez Bravo, s.c.

 

Mirar Ver Percibir 2009. Muntadas. Courtesy Galería Joan Prats. Photographie : Joaquín Cortés / Román Lores. Museo Nacional Centro de Arte Reina. Sofía, 2011. © Muntadas / ADAGP, Paris, 2012

L’exposition de  Muntadas présente un univers organisé autour de ce qu’il appelle des constellations, cimaises dédiées à « Entre / Between », instrument de navigation non linéaire dans l’ensemble de son œuvre.

Une troisième exposition « Luta ca caba inda (La lutte n’est pas finie)« , où Filipa César enquête sur les origines du cinéma en Guinée-Bissau, et nous livre un essai poétique sur le combat qu’implique l’accès à des images d’un autre temps.

****

Vous pourrez également participer à de nombreuses visites, des rencontres (avec Laura González Flores, Gerardo Mosquera, Rita Eder et Alvaro Vázquez Mantecón pour l’expo de Manuel Álvarez Bravo) , des visites d’expositions (avec Filipa Oliveira pour l’expo Luta ca caba inda),  un séminaire, des rendez-vous en famille, sans oublier les inscriptions aux cycles de formation en arts et histoire visuelle ou bien encore le mardi jeunes du 30 octobre. ET une  visite-atelier pour les enfants « Les enfants d’abord ! »  le samedi 27 octobre à 15 h 30.

 

Pour plus d’infos sur les artistes et sur les différents rendez vous,  un clic’  : Jeu de Paume
Octobre au JEU DE PAUME à partir du 16 octobre 2012 et jusqu’au 20 janvier 2013
 1 place de la Concorde 75008 Paris / Mardi de 11h à 21h. Du mercredi au dimanche de 11h à 19h.Fermeture le lundi, y compris les jours fériés.

Sana na N’Hada lors de la proclamation de l’indépendance de la République de Guinée-Bissau 1973. Copyright : INCA Guinée-Bissau, José Bolama Cobumba, Josefina Crato, Flora Gomes, Sana na N’Hada

EXPERIENCIA 3 Vilanova de la Roca, 1971. Copyright : Muntadas/ ADAGP, Paris, 2012

Los novios de la falsa luna (Les Amoureux de la fausse lune) 1967. Copyright : Colette Urbajtel / Archivo Manuel Álvarez Bravo, s.c.

La buena fama durmiendo (La Bonne Renommée endormie) 1938. Manuel Álvarez Bravo. Copyright : Colette Urbajtel /
Archivo Manuel Álvarez Bravo, s.c.

 

Share

One Response to “OCTOBRE AU JEU DE PAUME”

  1. Vcailliez photographe 19 octobre 2012 at 9 h 27 min #

    Merci pour cet article qui m’a permi de connaitre Manuel Álvarez Bravo, qui fait des photos très puissantes et très poétiques.

Leave a Reply