Paris.fr
Accueil

Trouer l’opacité par Laure Samama à la galerie VU'

5 Déc

Crédits : LAURE SAMAMA

Crédits : LAURE SAMAMA

« Un jour, j’ai perdu tout accès à la réalité du monde : je voyais le monde à travers une vitre sale et j’avais beau frotter, rien n’y faisait, je ne voyais rien. Ou mal. Ou pas suffisamment.
Je m’identifiais à une mouche enfermée dans un pot de confiture vide. Propre le pot. Du moins l’intérieur. Mais vide. Et rayé. Tellement que le monde en était absent. Parfois le couvercle du pot se dévissait. Alors je sentais l’air frais sur mes petites ailes flétries de mouche. Mais je ne trouvais pas la sortie pour autant: J’étais restée enfermée trop longtemps. Le pot était mon refuge. Le couvercle pesait. J’étais exposée aux regards. Mais on ne pouvait me toucher. C’était déjà ça. A priori, nulle effraction nouvelle ne se produirait.
J’ai cru que cette perte de contact serait provisoire. Sous la violence des chocs, la peur avait finir par se nicher dans un coin de mon cerveau pour ne plus en ressortir. Mon esprit qui avait regardé mon corps en spectateur, mettra des années à
le réintégrer.
Durant des années, je ne verrai plus rien. Ni les clématites fleurir, ni les journées passer, ni mes jambes avancer dans la rue. Je serai spectatrice d’un monde sans consistance, ni existence. A qui raconter que l’on est devenu incapable de toucher une peau, déchirer un voile, sourire aux jours qui viennent ? Il me faudra des heures, des semaines, des mois, des années enfin pour que les mots parviennent à retisser la membrane fragile qui me liait au monde.
… » Laure Samama, Lyon, février 2014

 

« Trouer l’opacité » par Laure Samama du 7 décembre 2016 jusqu’au 6 janvier 2017

Galerie VU’
58 rue Saint-Lazare 75009 Paris

du mardi au vendredi : 12h30 à 18h30
samedi : 14h à 18h30

Crédits : LAURE SAMAMA

Crédits : LAURE SAMAMA

Share

No comments yet

Leave a Reply