Paris.fr
Accueil
Search results: livre

"56000 kilomètres, un continent et des hommes", un livre pour un monde isolé et oublié, par Kares Le Roy

10 Oct

Tsaatan, Mongolie. Copyright : Kares Le Roy

Tsaatan, Mongolie. Copyright : Kares Le Roy

 

Il arrive, de temps en temps, que l’on ait de vrais coups de cœur. C’est ce qui m’est arrivé en découvrant les photos et le récit du long voyage de Kares Le Roy, à travers le livre « 56000 kilomètres, un continent et des hommes ».

Deux ans. 2 ans et 56 000 kms à parcourir l’Asie, à la découverte ou plutôt à la recherche de tribus, de peuples ou tout simplement de cultures méconnues. Méconnues et pour certaines, incomprises et vouées à disparaître.
2 ans à se fondre dans leur quotidien et à se faire adopter par ces populations, ce qui n’est pas chose aisée, voire impossible…

Des tribus sédentaires du Sud-Est asiatique aux gitans du Cachemire et du Rajasthan, de la culture Tibétaine au nomadisme d’Asie central, des montagnes du Népal aux steppes mongoles, du bouddhisme à l’Islam, splendeurs du Moyen Orient, les images rapportées par Kares éveillent sur ce qu’est l’Autre, la vie ailleurs.  Profondément humaniste, son amour ou plutôt cette évidence, ce don de la rencontre, lui ont permis de toucher de près des identités que l’on pourrait penser hostile à toute forme d’intrusion, car maltraitées ou oubliées. Rares sont ceux qui peuvent se vanter de les avoir fait sourire. Car ce qui frappe avant tout dans toutes ces images c’est la joie qui les envahit.

L’idée du periple imaginé par Kares et son but, l’ont aidé à avancer. Mais le chemin emprunté n’était finalement pas connu au départ. Comment l’aurait pu t-il être ? La magie des rencontres a opéré. C’est le chemin emprunté qui a formé ce magnifique voyage, qui s’est tricoté au fur et à mesure.

Bandari Burqa, Iran. Copyright : Kares Le Roy

 

Sâdhus, Rajasthan, Inde. Copyright : Kares Le Roy

Sâdhus, Rajasthan, Inde. Copyright : Kares Le Roy

 

Elevation, Rajasthan, Inde & Welcome, Tibet. Copyright : Kares Le Roy

 

Om mani padme hum, Nepal. Copyright : Kares Le Roy

Om mani padme hum, Nepal. Copyright : Kares Le Roy

Shikara, Cachemire, Inde. Copyright : Kares Le Roy

Kares Le Roy nous raconte le monde comme on ne le connait pas, dit ce qu’on ne pourrait connaitre sans ses photographies.  Elles transmettent un message, la vérité à un instant T. Certaines des rencontres révélées en images, n’appartiennent qu’à lui et cela se sent. Un geste livré, un sourire permis devant l’objectif, trahissent cette proximité exceptionnelle et acquise à force d’humilité et d’attention.  Ce regard est assez rare et beau pour que l’on s’y attarde.  On se dit alors que l’homme, le photographe, ne peut être que bon.

Ces instants « volés » trahissent les moments intenses que ce voyage lui a offert. On dit souvent qu’il existe de réelles rencontres. Kares en a fait de vraies, de rares. A travers ses photos, il nous les offre à son tour.

« A l’opposé des formats de beauté imposés par l’Occident, j’ai tenté à travers mes photos d’en retranscrire un autre, peut être moins sophistiqué, sûrement plus naturel. Le parti pris était de ne montrer que ceux dont on ne parle pas, ou pas assez, que l’on stigmatise ou que l’on oublie.
Plus que jamais après de telles rencontres, je fais partie de ceux qui marchent contre le vent …
Ce n’est pas la fin d’un voyage, c’est le début d’une histoire. » Kares Le Roy

facebook.com/bykares

Un week end signature du livre est organisé au Lutetia les 15 et 16 octobre 2011, de 14 h à 20h
Hôtel Lutetia, 45   boulevard Raspail, 75006  PARIS

Vous pouvez également vous procurer ce livre dans les librairies suivantes :

Artazart
83 Quai Valmy. 75010 Paris, France
Le 29
29 Rue des Récollet. 75010 Paris
librairie-photographique
17 Rue de la Villette. 75019 Paris
Le Monte-en-l’air
6 rue des Panoyaux. 75020 Paris

Sri Lanka, NuwaraEliya. Copyright : Kares Le Roy

Share

Livres photo

23 Août

« Une blonde à Manhattan »
D’Adrien Gombeaud
Editions Le Serpent à Plumes

Prix : 19 euros


« L’ombre de la guerre, 90photographies sur les principaux conflits internationaux pour témoigner contre la guerre »
Editions Contrasto/Maison Européenne de la Photographie/ Fondation Umberto Veronesi. Texte Alessandra Mauro et Denis Curtis
Prix : 28 euros

« Xavier Lambours. XL Co-édition La Maison d’été / MEP. Collection Vues d’esprit. Texte Brigitte Paulino-Netto et Jean-Luc Monterosso.
Prix : 15 euros

«Rue des lombards» de Jane Evelyn Atwood
Edition Xavier Baral
Prix : 45 euros

«The Birthday Party»De Vee Speres
Editions Verlhac
Prix : 40 euros

«Bordello» de Vee Speers
Editions e.a.r books 
Prix : 60 euros

« 100 photos de René Burri pour la liberté de la presse »
Reporters sans frontières
Prix : 9,90 euros

Share

Festival Circulation(s) édition 2017

4 Jan

affichecirculations2017_480L’année 2017 débute sur les chapeaux de roues et au 104 avec un festival de qualité, qu’affectionne tout particulièrement ce blog : le Festival Circulation(s).

Point trop de blabla cette année ou si, cette année le festival s’étend sur les grilles de la Gare de l’Est et dans quelques galeries parisiennes (galerie Clémentine
de la Féronnière, La Grange aux Belles, Esther Woerdehoff, Fisheye Gallery …) qui ont bien compris que d’accueillir cette édition est un choix on ne peut plus inspiré et censé !

Les enfants ne seront pas en reste, une expo leur est dédiée: Little circulation(s), l’expo à hauteur de nos bambins.
Entièrement dédiée au jeune public (de 5 à 12 ans). Little Circulation(s) présente les mêmes séries que dans l’exposition principale mais avec une
scénographie sur panneaux adaptée. Des jeux inspirés par les oeuvres exposées sont proposés aux enfants afin d’accompagner leur visite de façon ludique et créative (jeu de memory, jeu des 7 erreurs, jeu de logique et un jeu qui les transformera en scénographe en herbe…)
Un livret-jeu sera disponible pour accompagner leur visite tout en s’amusant.

Rendez-vous le 14 février à partir de 19h à Grand Central pour une soirée anti-conventionnelle, anti-Saint Valentin. Au programme, des studios photos, dont Guillaume Millet qui proposera un hommage à Araki et au bondage et Faux Amis qui donnera une vision vue de haut.

Des lectures de portfolios toujours, ainsi que des projections. Des soirées et table ronde et un studio photo avec les photographes Lisa Roze (durant le vernissage), Samuel Lugassy, Dorothée Smith, Philippe Poitevin, Aglae Bory, Rebecka Oftedal …

Alors pour tout savoir et préparer votre visite , rendez vous ICI

Bon festival !planche-2017

Share

La nouvelle épopée photographique de Kares Le Roy

14 Déc

Crédits : Kares Le Roy

Crédits : Kares Le Roy

La nouvelle exposition de Kares Le Roy Ashayer, Les derniers nomades d’Iran  aura lieu à Paris dans le quartier de Bastille. (suite…)

Share

Waiting for yesterday" par Krass Clément à la galerie in camera

25 Nov

Skygger Af Øjeblikke, 1978 Crédits : Clément Krass

Skygger Af Øjeblikke, 1978
Crédits : Clément Krass

La in camera galerie propose la première exposition de Krass Clement avec une série de tirages en noir et blanc et en couleurs, extraits de son vingtième livre, “Venten pa i gar/Auf gestern warten” paru en 2012 chez Gyldendal. (suite…)

Share

La Grande Expo Jean Marquis. Un regard lumineux au Salon de la photo

10 Nov

Le long de La Deûle. Les oies. Lille, 1953. Crédits : Jean Marquis / Roger-Viollet

Le long de La Deûle. Les oies.
Lille, 1953.
Crédits : Jean Marquis / Roger-Viollet

Le Salon de la Photo a depuis quelques années souhaité, à travers le travail de grands photographes, illustrer le monde fascinant de l’argentique. (suite…)

Share

DERNIERS JOURS : Intimate Distance de Todd Hido

4 Nov

 # 10552 - c, 2011 Crédits : Todd Hido


# 10552 – c, 2011
Crédits : Todd Hido

« … Durant plus de vingt ans, Todd Hido a travaillé sur plusieurs ensembles d’images, souvent en même temps. (suite…)

Share

Lancement de la Galerie Circulation(s)

8 Oct

Crédits : KATERINA TSAKIRI

Crédits : KATERINA TSAKIRI

Le festival Circulation(s) lance la galerie Circulation. Quelle belle nouvelle !

À l’instar du festival Circulation(s) (dédié à la jeune photographie contemporaine, qui fait émerger les talents en valorisant la diversité photographique européenne), la Galerie Circulation(s) est une galerie en ligne dédiée à la jeune photographie contemporaine, qui participe à la promotion de photographes émergents principalement européens et donne au public la possibilité d’acquérir les œuvres de nouveaux talents. (suite…)

Share

RELAIS : Prix Nadar 2016, Appel aux éditeurs

30 Sep

Crédits : Gens d'images

Crédits : Gens d’images

« Chers éditeurs,

Nous serions heureux de votre participation au Prix Nadar 2016 décerné par l’association Gens d’images, en partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, récompensant un livre édité en France consacré à la photographie ancienne ou contemporaine sous toutes ses formes.

Le jury, composé de personnalités de la photographie et de l’édition, se réunira le 25 octobre 2016.

Le Prix sera officiellement décerné à la Bibliothèque nationale de France le 27 octobre 2016, en présence de l’éditeur lauréat et de l’auteur.

Le livre primé bénéficiera d’une campagne de presse conduite par Gens d’images. Les critères d’admission des livres sont définis dans le règlement ci-joint.
Ils doivent être déposés ou envoyés avant le 19 octobre 2016 à l’adresse suivante :

Sylvie Aubenas
Bibliothèque nationale de France
Département des estampes et de la photographie
5 rue Vivienne
75002 Paris

Nous vous remercions d’avance pour votre participation et restons à votre disposition pour toute question. »

Dominique Sagot-Duvauroux, Délégué général du Prix Nadar

Julien Chapsal, Coordinateur du Prix Nadar : 06 71 46 65 20 ou prix-nadar[at]gensdimages.com

Share

Thomas Jorion, Vestiges d’empire, à la Galerie Esther Woerdehoff

29 Sep

Institution religieuse (Prabartak Ashram), Chandernagor, 1920, Inde, 2014 Crédits : Thomas Jorion

Institution religieuse (Prabartak Ashram), Chandernagor, 1920, Inde, 2014
Crédits : Thomas Jorion

Vestiges d’empire, les ruines de l’impérialisme français, voici la nouvelle série du photographe Thomas Jorion, exposée en exclusivité à la Galerie Esther Woerdehoff. (suite…)

Share