Paris.fr
Accueil

Cat-Moka : la chanteuse à la voix de velours et la pianiste aux yeux de chat...

7 Fév

Un soir sur facebook, un ami poste un lien, comme ça sans rien dire… Le nom m’attire je clique! Et je découvre Cat-Moka, un univers jazzy. Moi qui, en général, ai un peu de mal à entrer dans cette musique, je me laisse, ce soir là, emporter par la voix de la chanteuse, le piano, la contrebasse et la batterie.
J’apprends que c’est Alma Pinta-Tourret, professeur de piano et pianiste de 23 ans, qui compose toutes les musiques. Elle est associée à Nathalie Roudet,  chanteuse qui, elle, écrit et interprète les chansons. Parisiennes toutes les deux, elles ont décidé de créer cette formation musicale et de se produire.  Leur tout premier concert était le 5 février. J’ai eu envie d’y aller. Cela se passait à la Comédia, un petit théâtre dans le 11eme. La salle est petite, nous sommes tout proches des musiciens. Je ne cache pas que je trouve la mise en route un peu « poussive ». Je pense que la formation n’est pas très à l’aise. La charge émotionnelle et stressante d’un premier concert  doit y jouer beaucoup.

Mais je trouve charmante la façon dont la chanteuse sourit à ses musiciens et dont Alma, au piano, emmène Carel Cléril (Contrebasse – Basse) et Roberto Pisanu (Batterie – Percussions). J’ai finalement passé un excellent moment. La formation s’est détendue, Nathalie a pris ses aises et tout s’est harmonisé pour nous laisser entrer  dans un univers, c’est vrai très personnel, où des bribes de mots, des paroles parfois susurrées font écho aux chants. Les paroles mèlent le français et l’anglais. Les belles envolées du saxophoniste soprano, Benoit Berthe qui les accompagne ce soir là sont enthousiasmantes et se marient élégamment à l’ensemble. On sent aussi une jolie complicité entre la chanteuse et la pianiste. D’ailleurs, j’ai vraiment aimé le duo qu’elles jouent à un moment.

Je ne suis vraiment pas une experte en jazz alors je vous laisse vous faire votre idée. Je le redis, ici, je fonctionne à l’émotion. Et j’ai été heureuse d’assister aux débuts de cette formation à qui je souhaite une belle vie musicale. Voilà c’est tout.

Ecoutez une chanson ici
Image de prévisualisation YouTube

Elles sont tous les samedis de février à l’Espace Comédia 4 Impasse Lamier 75011, et elles seront le  17 février à La Reine Blanche à 19h00, 2bis passage Ruelle 75018.

En attendant rendez-vous sur leur my space ou leur page facebook : Cat-Moka

Share

2 Responses to “Cat-Moka : la chanteuse à la voix de velours et la pianiste aux yeux de chat...”

  1. Ludovic Bu 7 février 2011 at 15 h 42 min #

    Ca doit être sympathique dans un bar, un whisky à la main, engoncé dans un profond fauteuil moelleux. Mais sinon, côté inventivité jazz, c’est assez banal.

    • Delphine 8 février 2011 at 20 h 11 min #

      C’était en effet très plaisant et même assis sur des banquettes et sans alcool… Pour l’inventivité, je ne suis pas experte comme je l’ai dit, mais pour les 23 ans de la compositrice, j’ai trouvé cela très talentueux!

Leave a Reply