Paris.fr
Accueil

Edward Barrow ou la délicieuse mélancolie...

14 Mar

J’ai déjà évoqué ici un concert d’Edward Barrow qui m’avait transportée ailleurs… Il y a chez Edward Barrow une âme qui vagabonde dans les confins des souvenirs, une âme qui flirte avec la nostalgie. Bercé, enfant, aux sons de l’album « Broken English » de Marianne Faithfull qui ramenait de sa « descente aux enfers » des ballades éminemment poignantes, Edward Barrow  nous embarque dans ses mélodies mélancoliques, en anglais. C’est bien d’émotion dont il s’agit en l’écoutant, de sensations entre volupté et tristesse, de frissons… Pourtant Edward Barrow ne plombe pas l’ambiance, ses chants n’ont rien de désespérés. Ils sont inspirés de faits de sa vie, de ressentis autour d’un lieu, de sensations. Tel un peintre impressionniste, il pose ses notes délicates et joue de nos émotions. Pour moi l’écouter, c’est un peu comme regarder un album photos. C’est le plaisir de se souvenir tout en étant un peu nostalgique. Edward Barrow nous a reçus chez lui avec chaleur et sympathie et nous a chanté quelques unes des chansons de son EP au titre optimiste : Life is beautiful… Mais oui en effet, la vie fut très belle cette après midi là..

http://www.dailymotion.com/video/xhl3ng

Edward cherche un manager et un tourneur. A bon entendeur…
Suivez le sur son site edwardbarrow-music.com

Toute la chanson Coney Island, (la sublime, celle au piano…)

http://www.dailymotion.com/video/xhlwr5

Pour écouter une autre chanson c’est par ici : An old woman

Share

No comments yet

Leave a Reply