Paris.fr
Accueil

Jon Malkin, entre funk et électro...

17 Août

C’est lors des auditions des onze finalistes du Prix Paris Jeunes Talent musique aux 3 baudets, que j’ai découvert Jon Malkin. Le principe de l’audition est que chaque artiste ou groupe interprète trois chansons puis se livre à l’exercice périlleux de se présenter et de répondre aux questions du jury… Jon est donc arrivé sur scène, grande silhouette, costume sombre, cheveux en pétard, mini guitare, visiblement ému. Il livrait des sons bruts et chantait en anglais . Sa voix s’élevait dans le halo de lumière qui le recouvrait, une voix à faire sortir de leur torpeur les fantômes de cette salle mythique, une voix androgyne, mystérieuse, aigüe, surpuissante, une voix en tension, fascinante et à la fois pétrifiante… Avec Jon Malkin, c’est d’ailleurs ce que j’ai ressenti, en flagrant délit d’émotion et incapable d’aller lui dire deux mots en sortant . J’ai su néanmoins tout de suite que je voulais le rencontrer pour mon blog.  Et voilà que quelques semaines après, les résultats tombaient : il était l’un des trois lauréats du Prix Paris Jeunes Talents ! C’est donc doublement contente que je suis allée le rencontrer. Il paraissait soucieux, c’était sa première interview en vidéo. « Je ne sais pas si j’ai envie de trop parler » Et au final l’interview a duré 40mn ! Il a donc fallu que je coupe pour livrer, au delà de la présentation classique, ce qui me touchait le plus : entre pudeur et « confession » donc… Voir la vidéo…

http://www.dailymotion.com/video/xkl3uu

Amoureux de musique, (sa collection de vinyles est d’ailleurs impressionnante) Jon Malkin travaille beaucoup chez lui, se livrant à des recherches musicales minutieuses pour redonner continuellement du souffle à ses sons… Il travaille aussi avec d’autres musiciens notamment Boris Michel (basse, claviers, arrangements) pour l’accompagnement et les arrangements, avec qui il prépare d’ailleurs un album. Celui ci est actuellement en pré-production avec aussi Rodrigo Viana (Guitare, arrangements), Yves Aouizerate à la réalisation, et Philippe Jupin, directeur associé de la Bellevilloise à la production. Pour les couleurs ce sera entre funk et electro, « un funk qui laisse portes et fenêtres ouvertes…  » En session acoustique, l’effet est évidemment plus brut donc je vous recommande de suivre son actualité sur  myspace ou sur sa page facebook

Toute la chanson Sub Man enregistrée lors de l’interview.

http://www.dailymotion.com/video/xkl2py

Il sera en live, les 24 et 25 septembre au Festival Spectaculaire à La Villette.

Share

No comments yet

Leave a Reply