Paris.fr
Accueil

"Enti Essout" : la chanson de la démocratie

29 Sep

Il y a deux jours Nawel ben Kraiem, compositrice et interprète franco tunisienne (du projet  Nawel and Lilabox que vous avez déjà pu découvrir sur ce blog) poste un magnifique clip sur sa page FB, une chanson faite avec d’autres artistes tunisiens. Au delà de l’envolée provoquée par cette composition qui m’émeut profondément, je demande plus d’infos à Nawel et elle m’explique ceci : « En fait c’est une initiative de l’ONU pour sensibiliser au vote en Tunisie, puisqu’on va voter pour la première fois en octobre en Tunisie! Ils ont contacté six artistes tunisiens alternatifs et on a composé à six groupes. C’était pas facile mais très riche et très bon esprit, donc on a réussi à s’entendre pour la mélodie et la composition! » Voici le clip.

Le but de cette chanson « ENTI ESSOUT » est en effet d’inviter les jeunes Tunisiens, à se mobiliser pour leur avenir et s’impliquer pour la Tunisie de demain. Chacun des groupes a composé ses paroles. Et chaque artiste, à sa façon, raconte son vécu de la Tunisie d’hier, d’aujourd’hui et de demain et tous s’unissent sur le refrain « mon peuple, tu es la voix. » (Enti Essout). C’est ainsi que Nawel  a été choisie, avec, par ordre d’apparition dans la chanson Yasser Jeradi, Badiaa Bouhrizi, Bendir Man, Si-Lemhaf/ Vibebräu, Nawel Ben Kraîem, Armada Bizerta.

Quand on lit les explications sur le site de la chanson, on peut lire : « L’origine de cette chanson fut la rencontre de deux femmes. La première, Philippa Neave qui fait partie de l’équipe du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) dans le cadre d’une mission d’appui au processus électoral en Tunisie. Chargée de la sensibilisation des électeurs, elle s’intéresse surtout aux jeunes étant donné leur rôle capital dans la révolution. La musique lui semble le meilleur moyen de les toucher. La seconde, Laurence Touitou, est installée depuis peu en Tunisie. Elle a dirigé la maison de disque Delabel en France orientée vers la découverte et le développement de jeunes artistes (IAM, Keziah Jones, Les Rita Mistouko, Massive Attack, Mathieu Chedid, Oxmo Puccino, etc…). Ces deux femmes ont décidé de faire équipe pour inciter de jeunes artistes tunisiens à se réunir et créer une chanson pour sensibiliser les jeunes au vote. Le parti est pris de faire confiance à de jeunes artistes de la nouvelle vague musicale tunisienne…. »

Le refrain : « Ils ne passeront pas, Même s’ils élèvent des murs, Mon peuple, tu es la voix. »

Lire tout sur cette initiative artistique, citoyenne et inédite sur le site dédié et partagez, si cela vous plait!

Paroles de la chanson en français .

ENTI ESSOUT
-Yasser Jradi- J’ai vu mon peuple se révolter pour ses droits, J’ai vu les gens s’entretuer et piller, J’ai vu les nuages et le vent qui souffle et tourbillonne, J’ai senti les ténèbres en un clin d’œil dérober la lumière de notre âme.

-Badia Bouhrizi , Neyssatou Mon pays, fleur assoiffée et fébrile /Que deux gouttes d’eau du ciel t’abreuvent !/Je fonce sur la montagne en brandissant ma hâche/S’il l’eau emprisonnée derrière le barrage m’emporte/Elle sèmera aussi les graines de l’abondance dans notre quotidien.
Ils ne passeront pas
Même s’ils élèvent des murs,
Mon peuple, tu es la voix.

-Bendir Man J’ai vu quelqu’un qui a été méprisé dans son pays /Il n’avait aucun droit/Comme le papillon de nuit qui se brûle les ailes à la bougie/Il s’embarque en clandestin sur un bateau.
Ils ne passeront pas.
Même s’ils élèvent des murs,
Mon peuple, tu es la voix.

-Si Lemhaf S’il y en a parmi nous qui n’y arrivent pas/On va chercher comment faire pour s’aider les uns les autres/On va bâtir, pierre par pierre/Et celui qui n’a pas eu la chance d’être éduqué/On va l’aider à apprendre/Contre ceux qui veulent du mal à notre pays/On se transforme en soldat pour lui résister/Et l’art ? tu aimes ça ?/Viens chez nous, on te fera écouter de la belle musique/Et celui qui vient en touriste nous visiter,/On lui trouvera de beaux endroits où se promener./Non, ce n’est pas de la langue de bois,/C’est du vrai de vrai./On fait ce qu’on doit faire/Celui qui se bouge et qui agit, lui, on le respecte.
Ils ne passeront pas
Même s’ils élèvent des murs,
Mon peuple, tu es la voix.

– Nawel Ben Kraîem Mon pays, je te reviens toujours,/Ton sable me rappelle à toi/Je reviens toujours,/Toujours, ta terre me rappelle à toi « Tu as moissonné l’espoir Grand fut le vertige de ta passion, Puissant sera celui de ta décision, et l’alarme de ton cœur derrière les dents, Ya Tounis, écoute l’appel au devant »

Ils ne passeront pas
Même s’ils élèvent des murs,
Mon peuple, tu es la voix.

– Armada Bizerta Je sens comme si j’allais étouffer,/Je sens que mon sang va bouillir dans mes veines/Nous ça nous suffit de vivre dans les bas fonds,/Mais on se demande qu’il y a là haut,/Mon frère tu n’as rien perdu/Tu es en train d’apprendre/Ce monde est plein de leçons,/Attention à ne pas lâcher prise./Non je ne lâcherais pas/J’ai confiance en moi/Je défendrais mon droit, et le droit de mon pays/Tant que j’existe/Voilà qui est utile/Je veux que tu sois un soldat fort/Notre Tunisie tombe, et elle se relève/Nous la reconstruirons à nouveau/Je suis Tunisien, tu es Tunisienne/Nous tous des Tunisiens unis/J’appelle à l’unité/La main dans la main/Dans la fraternité et la résistance/Présents et solides comme des soldats/Contre les traîtres et les ennemis./Ca y est, la Tunisie est libre/L’ère de l’oppression est terminée. Demande aux martyrs, c’est pas facile de partir.Il faut agir et foncer.Finir ce qu’on a commencé.Liberté, solidarité, démocratie. A consommer sans modération en Tunisie

Share

One Response to “"Enti Essout" : la chanson de la démocratie”

  1. Marine 29 septembre 2011 at 18 h 00 min #

    Cette chanson est magnifique

Leave a Reply