Paris.fr
Accueil

ROBI : l'hypnotique rythmique

7 fév

Cela faisait un petit moment que Robi était dans mon univers de découvertes, comme une planète à explorer et dont je me suis approchée doucement. Elle chante en français. Des mots bruts, directs, des refrains d’une même phrase répétée en boucle, comme des coups assénés, toujours accompagnés d’une rythmique forte, entêtante, possédante. C’est sans fioriture, sans remplissage, ni textuel, ni musical. Comme il m’arrive parfois, je sens que certaines explorations musicales vont m’atteindre directement, de plein fouet, je prends donc le temps d’y entrer. Ce fut avec la chanson « Je te tue ». C’était un peu comme entrer sur un terrain volcanique où gronde sous les roches, des brasiers incandescents.Captivant. De la vie et surtout souvent de la mort, de la fugacité du temps, de l’amour, de la haine, du désir de tuer, Robi fait sa moisson de sentiments excessifs, récurrents, humains, qu’elle martèle aux rythmes d’une basse obsédante. Et c’est avec Jeff Hallam, bassiste américain, rencontré à Paris, qu’elle édifie son univers. Nous les avons rejoints chez Jeff, là même où ils composent tous les deux. De ces deux êtres qui se connaissent depuis deux ans, ressort une belle complicité, de celle qui rendent les personnes spontanément attachantes.

Voir le portrait musical.

http://www.dailymotion.com/video/xoet04

« On va chercher dans le sol, dans la terre, on commence tout à la basse, et on construit le bâtiment. » De son enfance en Afrique puis à la Réunion, Robi reconnait avoir gardé peut être inconsciemment, mais comme une source souterraine qui la nourrit, certains rythmes qui ont scandé sa jeunesse. Arrivée à Paris pour se lancer plutôt dans le théâtre, Robi apporte avec elle, ses cahiers, écrits surtout de poèmes, qu’un ami musicien lui conseille de mettre en musique. Puis vient la rencontre providentielle avec Jeff, ce bassiste qui va parfaitement entendre ce qu’elle a envie de réaliser et va l’aider à construire ce pont qu’elle souhaite bâtir entre le phrasé d’un chant en français et les sonorités d’un rock anglo saxon qui balancent des rythmes à la limite du lancinant, de l’imploration ou de l’incantation. Se nouent alors entre eux, une complémentarité devenue inextricable, nourrie de leurs obsessions propres. Et le résultat est une musique comme ils la définissent tous deux : brute, sombre, sauvage, tribale mais aux réverbérations lumineuses. Comme les lueurs des fascinantes alchimies…

Ils nous ont joué deux titres qui ne sont pas sur le EP qu’ils ont réalisé ensemble, autoproduit et arrangé par Jeff.

Voici la première chanson : « d’avant les fantômes. »

http://www.dailymotion.com/video/xodwu6

Il y aura bientôt une nouvelle chanson et une autre interview, il faudra revenir par ici…

En attendant Robi sera en concert au Batofar, (quai de la gare 75013) le vendredi 10 février à 20h avec La Féline + Video Love soirée organisée avec les  »Balades sonores », pour les 13 ans du Batofar.

Et avant cela vous pourrez écouter 5 titres live, dans l’émission Planet Claire le mercredi 8 février sur Aligre fm, à écouter entre 19h30 et 21h sur  aligrefm.org

Et belle nouvelle pour Robi, Jean-Louis Murat a été séduit par le projet et les a invités à faire leur première partie à la Boule Noire, les 28, 29 et 31 mars.

©Photo Franck Loriou

Share

No comments yet

Leave a Reply