Paris.fr
Accueil

Pour concourir au prix Georges Moustaki de l'album indépendant : faire vite !

28 Nov

Qui veut succéder à Melissmell ou aux Vendeurs d’enclumes pour le Prix Georges Moustaki de l’album indépendant ou autoproduit ?

C’est la 3eme édition du Prix et cela concerne des auteurs, compositeurs et interprètes (ou groupes) sans distinction de style et distingue donc un album indépendant et/ou autoproduit. L’artiste ne doit pas avoir produit plus d’un CD et/ou 2 EP avant le disque présenté lors de la sélection. La langue doit être majoritairement en français (mais un titre en anglais sur le disque ne disqualifie pas non plus…) Le Prix Georges Moustaki a été créé en 2010 par Thierry Cadet et Matthias Vincenot.

>>>> Comment on participe ?

En envoyant un dossier comprenant un album et/ou un EP de 5 titres minimum, paru en 2012  et la biographie de l’artiste ou du groupe à l’adresse suivante :
Prix Georges Moustaki de l’album indépendant et autoproduit – Service Culturel de l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV) – 1, rue Victor Cousin – 75005 Paris. (Les envois ne sont pas retournés)

>>>> Comment on gagne ?

Après sélection sur écoute par les membres du jury, sept artistes sont sélectionnés pour une finale sur scène  qui a lieu le 22 février 2013 dans le cadre de « Chanson française en Sorbonne », au Centre Malesherbes de l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV). Là, deux récompenses sont remises : le prix du jury (composé de professionnels, journalistes comme programmateurs, voir plus bas) et le prix du public. Melissmell a remporté en 2011 tant le Prix du jury que celui du public. Même doublé en 2012, cette fois pour le groupe Vendeurs d’enclumes (on en avait d’ailleurs fait un écho ici)

>>>> Pourquoi on en parle ?

Parce qu’on trouve que c’est une très belle initiative, parce qu’on a aimé être bercée enfant au son de la liberté de Moustaki qui est président d’honneur de ce prix et que cette année le président du jury est Alexis Hk qui a repris les chemins de l’indépendance pour sortir son dernier album qui nous trotte pas mal dans les oreilles en ce moment avec son flegme désabusé de dandy moderne de la chanson…

ET surtout parce que l’on trouve que c’est un très bon plan pour les futurs grands artistes en devenir qui peuplent et lisent notre blog et qu’au vu de l’incroyable jury, leur musique pourrait bien tomber dans de très bonnes oreilles. Jugez plutôt : François Alquier (Mandor, « CD’aujourd’hui » France 2), Sandrine Amadoux (WAAA), Laurent Balandras (Balandras éditions), Jean-Claude Barens (FestiVal de Marne), Olivier Bas (« CD’aujourd’hui », France 2), Brigitte Batcave (Brigitte Batcave Promotion), Stéphanie Berrebi (Francofans), Serge Beyer (Longueur d’Ondes), Chet (Cinq7), Harold David (La Scène du Balcon), Laure Duhard (Believe), Patricia Espana (attachée de presse), Alain Fantapié (Académie Charles Cros), Sabine Geoffroy (Blue Line), Lilian Goldstein (Sacem), Cristine Hudin (Edito musiques), Sarah Ichi (Spöka), Michel Kemper (NosEnchanteurs), Olivier Maison (Marianne), Gilles Médioni (L’Express), Yann Migoudert (Service Culturel Université Paris-Sorbonne), Marie-Ange Mirande (assistante de Georges Moustaki), Danièle Molko (Abacaba), Sandrine Mulas (photographe), Jean-Pierre Pasqualini (Platine), Jacques Pessis (Le Figaro), Benjamin Petrover (Europe 1), Isabelle Pasquier (France-Inter), Valentine Pierdait (Noomiz), Dominique Prévost (Festival Onlyfrench), Stéphane Riva (ACP La Manufacture Chanson) et Didier Varrod (France-Inter).

A tenter donc mais c’est pas dans deux semaines, c’est là tout de suite après avoir lu ces dernières lignes car la fin des envois c’est le 1er décembre (le cachet de la poste faisant foi) ! (oui bon ok je suis aussi un peu à la bourre pour en parler… mais allez hop c’est juste un petit tour à la poste hein.
Allez pas de  …

Image de prévisualisation YouTube
Paresse par les Vendeurs d’enclumes, récompensés en 2011

La page Facebook du Prix

Share

No comments yet

Leave a Reply