Paris.fr
Accueil

C'est une belle histoire, Nawel off air, photographies par Victor Delfim.

11 Fév

Aujourd’hui, je vous raconte l’histoire d’une jolie rencontre artistique. Cela fait un moment, comme vous avez dû le remarquer, que je suis le destin du projet de Nawel (rencontrée ici). J’ai assisté à quelques uns de ces concerts et puis un soir elle m’a présenté Victor Delfim, un photographe encore plus fidèle que moi, qui la suit depuis ses débuts… C’est vrai que j’avais remarqué ce photographe lors des concerts de Nawel et j’avais surtout vu ses belles photos ou vidéos sur facebook. Donc ni une ni deux j’ai voulu le rencontrer pour qu’il me parle de son travail avec Nawel, d’autant que ses photos sont exposée en ce moment même dans un lieu que l’on aime bien ici, la Manufacture Chanson, où Nawel a été en résidence et où elle est en live lundi 11 et lundi 18 février.

Victor qui est d’Annecy arrive à Paris, fin septembre 2011. Il connait déjà Nawel par son ancien projet Cirus et est charmé par sa voix. Il entend qu’elle passe à l’International et court la voir et la prendre en photo. « Il y avait quelque chose qui me parlait, j’aimais bien l’émotion qu’elle dégageait sur scène, sa sensibilité. » Il se présente à elle, échange un peu et la recontacte deux semaines après pour lui présenter son projet. Son projet est de la suivre en dehors de la scène, de la capturer dans l’intimité de tout son travail avant et après les concerts, mais aussi les répétitions, les résidences, d’être un peu tout le temps près d’elle en somme, pour arriver à attraper ses moments de concentration ses moments de solitude quand elle est un peu ailleurs et les moments aussi de travail, tous ces moments que ne voient pas les autres, quand le groupe répète, prépare la scène. Les premiers mois ce n’était pas évident d’aller chercher ses moments d’intimité. « J’essayais de m’effacer le plus possible et petit à petit, Nawel et les musiciens se sont habitués à moi …  »

Il marie argentique et numérique pour attraper aussi des moments en vidéo (voir sa chaine Viméo), et surtout en noir et blanc qui pour lui reflète mieux l’émotion sans être parasiter par des couleurs ou des lumières trop intrusives. Sa photo préférée c’est cette photo des groupe, prise sur le vif à la Ferme du Buisson, qui montre bien la préparation de la scène, l’escabeau en premier plan… Et aussi celle de Nawel en pleine concentration avant d’entrer en scène à lire sa set liste (voir plus haut) Et Nawel cachée derrière l’ampli, une de ses toutes premières photos de Nawel prise à l’International et qui déclenché le projet d’ailleurs.

Il a suivi la plupart de ses concerts et toute sa résidence à la Manufacture Chanson, 124, avenue de la République 75011 où il expose donc ses photos.
>>> D’ailleurs vous pouvez aller écouter Nawel les lundis 11 et 18 février au même endroit et les rencontrer tous deux au petit bar de la salle de concert.

Pour suivre le photographe vous pouvez aussi aller chez Prune de nuit, 12 rue Marie et Louise 75010 Paris, un bar où il expose aussi des photos de live d’autres artistes, Joko, Flavia Coelho et d’autour d’artistes de fado.
>>> ET sinon son site riche en merveilles c’est ici :
victordelfim.com/

NB : Les photographies ne sont libres de droits, merci de ne pas les reproduire sans l’autorisation du photographe.

Share

No comments yet

Leave a Reply