REPTILE YOUTH en concert à la Flèche d’Or à Paris & au NAME Festival à Tourcoing – RTRFASTIG Tour

Le groupe danois REPTILE YOUTH a fait sensation lors de son premier concert à Paris au NUBA le 28 juin dernier. En septembre, le duo est de retour, avec son dernier album Rivers That Run For A Sea That Is Gone (RTRFASTIG) pour deux dates (à la Flèche d’Or et au Name Festival à Tourcoing).
Reptile youth Rivers That Run For A Sea That Is Gone album live danemark rock punk pop Mads Damsgaard Kristiansen Esben Valløe Flèche d'or Paris Name festival Tourcoing
Composé de Mads Damsgaard Kristiansen au chant et Esben Valløe à la basse, Reptile Youth est déjà un phénomène en ses terres danoises. Le duo aime le mélange des genres sans se restreindre à un style de musique, plutôt déconcertant par moment, il mélange le rock, le punk, le disco, la new wave et la pop.
Reptile youth Rivers That Run For A Sea That Is Gone album live danemark rock punk pop Mads Damsgaard Kristiansen Esben Valløe Flèche d'or Paris Name festival Tourcoing
Pour leur dernier disque sorti en mars dernier, Rivers That Run For A Sea That Is Gone, les deux musiciens ont eu envie de revenir à la production à l’ancienne : enregistrer en live. C’est donc à cinq, sur de vieux magnétos, avec de synthés modernes et pas mal d’effets, qu’a été composée cette musique résolument ancrée en 2014.

Image de prévisualisation YouTube

Preuve de leur singularité, leurs différentes collaborations pour cet album. Pour les illustrations, le groupe a fait appel au photographe sud-africain Roger Ballen (connu pour son travail avec Die Antwoord). Le mixage été orchestré part Brian Thorn qui a oeuvré  sur The Next Day de David Bowie et The Suburbs d’Arcade Fire.
Inspiré de sa correspondance avec un fan toxicomane, leur premier single JJ a déjà fait l’objet d’un remix de Trentemøller, un Dj danois repris part Alex Gopher et Laurent Garnier entre autres.

Image de prévisualisation YouTube

Dernière preuve de leur originalité, Mads et Esben avaient décidé de faire leur première tournée en Chine : 14 dates auréolées de succès !

Rivers That Run For A Sea That Is Gone

REPTILE YOUTH – Rivers That Run For A Sea That Is Gone

Le 20 septembre 2014

Name Festival
La Tossée
Rue de l’Union
59200 Tourcoing

Le 22 septembre 2014 - avec Colours in the Street & Mr Crook

Fléche d’Or
102 Bis Rue de Bagnolet
Paris, 20e
Entrée gratuite

 

Share
Publié dans Musique | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Concours : des invitations à gagner pour la soirée THE UNDERWATER II – les Mystères des Fonds Marins @ la Piscine Pailleron avec Wato

Avant que septembre ne pointe le bout de son nez et ne sonne la fin de l’été, l’agence WATO  (We are the Oracle) et Paris je t’aime (l’Office du Tourisme de Paris) vous propose, avec Underwater II,  un dernier plongeon lors de deux nuits de fiesta à gogo dans un lieu hors du commun.

Soirée événement The Underwater II les mystrèes des fonds marins Piscine Pailleron avec l'Agence Wato et Paris je t'aime Office de Tourisme

Ce week-end, impossible de dire « je peux pas j’ai piscine » et pour cause !
A l’occasion de sa vidange annuelle,  WATO  vous propose d’investir la Piscine Pailleron et de sauter dans le grand bassin pour une soirée exceptionnelle : « The Underwater II les Mystères des Fonds Marins ».

A deux pas des Buttes Chaumont, c’est avec près des 1 000 noctambules, sirènes envoûtantes et marins d’eaux douces, que vous pourrez mouver votre corps au cours de 2 soirées consécutives les 29 et 30 août prochains.
Enfilez votre plus belle tenue blanche pour être dans le dress code de la soirée !

Plus d’info,rendez-vous sur le facebook de WATO et découvrir ce clip de la dernière soirée Underwater.

CONCOURS

 

Vous le savez maintenant, l’équipe aime partager ses bons plans des nuits parisiennes. Nous vous offrons des invits pour vivre l’expérience Underwater II, à la piscine Pailleron le vendredi 29 et le samedi 30 août à partir de 19h.

Pour tentez de gagner votre ticket d’entrée, rien de plus simple envoyez nous un mail, avec vos nom et prénom (avec en objet Underwater) ET en nous précisant la date de votre choix à : usofparis@gmail.com

Les gagnants seront tirés au sort parmi les participants et recevront un mail leur confirmant leur lot (2 invitations)

Bonne chance à toutes et tous !

The Underwater II – les Mystères des Fonds Marins

Vendredi 29 et le samedi 30 août  de 19h à 2h

Piscine Pailleron
32, rue Edouard Pailleron, Paris 19e

 

Plus de jeux concours
Création de concours facebook

Share
Publié dans Concours, Dernières infos | Marqué avec , , | 5 commentaires

Dimanche à ROCK EN SEINE 2014 : LANA DEL REY – Janelle Monae – Selah Sue – Warpaint – La Roux

Dernier jour du festival Rock en Seine avec en ligne de mire l’icône , la très attendue Lana Del Rey. A ses côtés, d’autres girls au physique et aux aspirations musicales bien distincts : Warpaint, La Roux, Janelle Monae ou encore Selah Sue. 

Le phénomène made in USA qui attire aussi bien les foules de passionné(e)s, de curieux, que celles et ceux qui veulent avoir les bons arguments pour trouver pleine légitimité à la critiquer, vient ce dimanche défendre son album #Ultraviolence.

Le festival de rockeurs tatoués, de bobos à Rayban et surtout de joyeux fêtards a changé de visage en affichant une petite vingtaine d’années, en tout cas dans les premiers rangs massés en bord de scène. Entrée de la star avec un large sourire et des fans qui s’époumonent en coeur.

Lana Del Rey concert paris festival Rock en Seine 2014 France music live show ultraviolence tour photo by United States of Paris blog

Ils vont crier encore plus à la fin du titre quand la belle Lana descendra de scène pour s’approcher de ses fans. Un premier selfie avec un jeune homme va en rendre jaloux plus d’un et d’une, à commencer par nous – après tout, on aurait bien aimé nous afficher une pic avec celle qui fait l’actu. Calculée ou réellement généreuses, la mise en scène a le mérite de se diffuser dans les rétines d’un public médusé.

Car on a beau dire les plus belles ou vilaines choses sur le physique de la star US, force est de constater qu’il ne laisse pas indifférent. Façonné comme une star d’Hollywood à la grande époque de Lauren Bacall ou Veronica Lake – souvenons-nous de la chevelure incomparable de cette actrice de légende – la moue de la chanteuse forge sa légende.

Les tubes s’enchainent et les détails ont leur importance. La paille, très distinguée, dans le verre pour ne pas nuire au rouge à lèvres fait sourire. Le corps de la star lové contre celui de son guitariste fait frissonner. Et la cigarette qui se consume sur les titres West Coast et Born to die est des plus glamours.
Summertime sadness, c’est la fin des vacances mais pas de l’évanescence.
Deuxième bain de foule, prolongé cette fois, sur l’instru finale de National Anthem. Lana met à la bouche la cigarette que lui tend un jeune homme pour lui la rendre – nouveau fétiche du fan ? – un bisou sur la bouche à une autre.
Les musiciens de la belle quittent la scène, les régisseurs replient les instruments et Lana poursuit son rapprochement…

Lana Del Rey on stage concert paris Rock en Seine 2014 festival music live show audience ultraviolence photo by United States of Paris blog
Avant l’arrivée de la brune incendiaire, une compatriote n’a pas ménagé ses effets pour briller au cours de cette journée très girly. Janell Monae, surnommée la protégée de Prince, est une boule d’énergie assez bluffante. Les photographes pros et amateurs ont eu toutes les peines à saisir l’incroyable banane chevelue qui aurait rendu jaloux Elvis. Mais ce n’est pas le King auquel elle a rendu hommage mais au père fondateur du funk, Mister James Brown, pour un I Feel Good, copié-collé de l’original, qui manquait un peu d’audace dans l’orchestration.
Janell ne manque pas d’atouts pour faire parler d’elle, accompagnée de ses men in white, assurant le show – avec tout le talent que l’on peut reconnaitre à une star née sur le sol américain – et donnant du « love » à chaque phrase !

Janell Monae concert Paris Rock en Seine Festival France music live show photo by United States of Paris

Selah Sue a fait un retour remarqué. S’affirmant plus comme une jeune femme, avec ses talons hauts sexy, que comme la jeune fille qu’elle était pour son premier album éponyme. Les titres inédits qu’elle dévoile ont de quoi contenter les admirateurs qui attendaient de ses nouvelles. La voix emballe et réchauffe les coeurs, son sourire comme arme face aux grincheux qui regrettent les influences métissées du début.

Selah Sue on stage concert paris Rock en Seine 2014 festival music live show photo by United States of Paris blog

Love encore avec Warpaint. Mais avec un côté plus dark, désenchanté sans doute, mais tout aussi emballant. Love is to die, le nouvel hymne du groupe a de quoi dérouté les âmes sensibles mais réserve des envolées généreuses.
Emily Kokal qui mène le quatuor de girls est une sorte de Britney Spears qui aurait choisi le naturel, sans make up et qui se foutrait de refaire sa couleur toutes les 3 semaines – hommage à Agnès Varda ? – Le rapport aux fans n’est donc pas dans la séduction mais dans la sincérité de la rythmique. Et cette dernière est redoutable. Alors que la chanteuse et guitariste bataillait ferme avec une mèche de cheveux rebelle et surtout un retour son difficile dans ses oreillettes, la communion n’a pas été contrariée. Bien au contraire.

Warpaint band concert paris Rock en Seine Festival 2014 Emily Kokal Theresa Wayman music live show photo by United States of Paris blog

Dernière silhouette féminine de la journée, La Roux dont on avait perdu le contact pendant 5 ans, a déchainé les festivaliers avec son électro colorée et généreuse. Mix entre une Annie Lennox très 80′s et un Tintin best fucking friend, Elly nous envoie les beats qui nous manquaient, retrouvant les titres qui nous avaient bercé notre année 2009. Le duo britannique aura mis le temps pour nous revenir. A juger de la qualité de Trouble in Paradise, on devine qu’il a travaillé sa partition dans de la dentelle avant de la servir en live.

La Roux concert paris festival Rock en Seine 2014 Elly Jackson Ben Langmaid live music show new album Trouble in Paradise photo by United States of Paris blog

Rendez-vous les 28,29 et 30 août 2015 pour la prochaine édition de Rock en Seine ! 

Share
Publié dans Musique | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Samedi à Rock en Seine 2014 : Portishead – Emilie Simon – Charlotte Kemp Muhl – The Prodigy

Des ladies talentueuses ont eu les honneurs du public de Rock en Seine pour la 2e journée de concerts marathon au Parc de Saint-Cloud. 

La première à impressionner par sa photogénie est sans nul doute la mannequin Charlotte Kemp Muhl qui forme un duo aussi improbable qu’intrigant avec Sean Lennon et dont le nom du groupe à rallonge méritait bien un diminutif : The Goastt ! On ne se remet toujours pas de la voix trafiquée, bidouillée du fils du mythique père. Une seule question en un mot : why ?

Charlotte Kemp Muhl model singer with Sean Lennon The Goastt Ghost of a Saber Tooth Tiger Rock en Seine Festival music photo by United States of Paris blog

Plus souriante, plus mutine, la beautiful Emilie Simon était accompagnée de « son » orchestre national d’Ile-de-France pour donner pleine mesure des partitions de ses chansons de jeunesses et de celles de son dernier album en date.

Emilie Simon concert live festival Rock en Seine avec orchestre Ile de France photo by United States of Paris blog

L’éclat final avec Beth Gibbons toujours impressionnante d’émotions aux côtés des autres membres de Portishead dont les spectateurs ont toutes les peines à croiser le regard. Beth n’a pas fini d’en imposer, ce qui causent frissons et aussi coulées de larmes plus ou moins abondantes.

Beth Gibbons singer Portishead concert music band Rock en Seine festival France photo by United States of Paris blog
Côté public, une jeune femme a attiré notre attention avec son faux air de Brigitte Bardot. Elle détient la palme de la belle épaisseur capitulaire de l’édition 2014 du festival.

Festivalière choucroutée chevelure spectactrice Brigitte Bardot concert Festival Rock en Seine music photo by United States of Paris blog
Les garçons peuvent être tendres aussi. Ils ne sont pas tous tatoués et bourrus comme mon voisin de concert pour The Prodigy. La preuve avec ce beau trio de garçons en collant qui prouve le bel esprit d’équipe et de camaraderie. La classe !

Festivaliers  garçons en collant déguisés sexy nature spectateurs concert Rock en Seine Festival music France photo by United States of Paris blog

La suite de Rock en Seine dimanche avec La Roux, Lana del ReyQueens of the Stone Age et beaucoup d’autres…

Share
Publié dans Musique | Marqué avec , , | Un commentaire

Vendredi à ROCK EN SEINE 2014 : Blondie – The Hives – Artic Monkeys – Crystal Fighters

Première journée rock, pop et rave pour l’édition 2014 du festival incontournable Rock en Seine. Un premier jour sold out, preuve que le rendez-vous est une nouvelle fois très attendu.

Debbie Harry Blondie singer music band on stage Rock en Seine Festival concert France photo by United States of Paris blog
L’égérie pop d’Andy Warhol a fait spectaculaire un retour sous la pluie. Coiffée d’une perruque très Lova Moor, Debbie Harry, a repris les tubes et dévoilé quelques nouveautés dont deux belles totalement ratées. Mais le charme et l’audace de cette grand-mère du rock ont emballé et ont été récompensées par deux beaux arc-en-ciel face à la scène.

La foule massée pour Blondie s’est dirigée tout de suite après le show vers la Grande Scène pour se prendre l’énergie de The Hives en pleine face.

Pelle Almqvist, le chanteur du groupe suédois au profil à la Mika, a couru dans tous les sens, causant de vraies angoisses pour le pauvre régisseur-ninja qui devait suivre le fil du micro. Ca a pulsé pendant une bonne heure, avec un peu de pluie, un bon paquet d’intrépides qui ont joué la glissade pour des pogos qui ont bien agacé les hommes de la sécurité.  Emporté, le leader nous a gratifié de tirades en franc-anglais approximatifs, un peu longues. Plusieurs « ferme-la » ont été entendu au cours du concert.

The Hives music band with french flag on stage Rock en Seine festival France Blog United States of Paris blog
Certains festivaliers ont pris la route pour le Parc Saint-Cloud uniquement pour le dernier concert de la soirée, celui du groupe culte Artic Monkeys qui a clôturé une journée rudement menée. Alex Turner a mené un show d’une rare intensité. La claque !

Pour finir, un focus sur 3 guitaristes, 3 styles bien différents :

Graham Dickson guitarist Crystal Fighters music band live concert Rock en Seine festival France photo by United States of Paris blogGRAHAM DICKSON du groupe Crystal Fighters

Tommy Kessler guitarist Blondie music band live concert Rock en Seine Festival France photo by United States of Paris blog

TOMMY KESSLER nouveau membre du groupe Blondie

Nicholaus Arson guitarist The Hives music band live concert Rock en Seine Festival France photo by United States of Paris blog

NICHOLAUS ARSON membre du groupe The Hives

 

La suite du Festival Rock en Seine, c’est samedi avec Portishead et Prodigy et dimanche avec Lana del Rey et Queens of Stone Age, en tête d’affiche.

Share
Publié dans Dernières infos | Marqué avec , , | Un commentaire

Evénement : Les Incurvées, 1er festival de soirées TV en plein air & en mode VIP @ Quai de Seine à Paris – PROLONGATIONS

C’est une rentrée sur les chapeaux de roue avec cet évènement inédit qui vous est proposé : un festival télé  Les Incurvées qui se tiendra pour la première fois les 1, 2, 4, 5 et 6 septembre 2014 sur les berges de Seine à Paris. Les inscriptions sont prolongées jusqu’au 4 septembre !!

Proposé par Samsung, le grand public est inviter à une expérience unique avec pas moins de 9 salons qui seront installés au pied des plus beaux monuments parisiens le long de la Seine. Ces cocons disposés sur un espace de près de 1 000 m2, permettront à chacun de vivre une soirée ciné-télé inoubliable devant la nouvelle génération d’écrans incurvés Ultra Haute Définition (ou 4K).

Les Incurvées premier festival des soirées TV en plein air cinéma berges de la Seine Pairs septembre 2014 téléviseurs ultra HD incurvés Samsung
Confortablement installés, vous pourrez,  dans des conditions tout à fait particulières, découvrir ou redécouvrir le film de votre choix, parmi une large sélection de titres. Des films cultes comme Very Bad Trip 3 ou Moi Moche et méchant 2, du grand spectacle avec Gatbsy Le Magnifique et Le Hobbit et pour la première fois, trois films en Ultra Haute Définition : World War Z, Star Trek et Star Trek Into Darkness.

Vous pourrez choisir la séance, le film de votre choix, et réserver votre îlot pour venir profiter de l’expérience en couple, en famille ou entre amis. La combinaison de l’écran incurvé et de la technologie Ultra Haute Définition crée une expérience spectaculaire et immersive tout en offrant une netteté et des détails surprenants.

Pour parfaire l’expérience, vous dégusterez, en avant-première, un plateau-repas préparé par le chef multi étoilé Patrick Lenôtre composé de ses tout nouveaux cornets gourmets, #yummy !

Les Incurvées premier festival des soirées TV en plein air cinéma berges de la Seine Pairs salon VIP septembre 2014 téléviseurs ultra HD incurvés Samsung

Pour profiter de ce « drive-in » improvisé sur les berges de Seine, il suffit de vous inscrire et de tenter votre chance jusqu’au 4 septembre sur www.lesincurvees.fr (inscription gratuite et ouverte à tous).

Les Incurvées

Premier festival des soirées TV en plein air
Le 1er, 2, 4, 5 et 6 septembre 2014
Quai de Seine – Paris

Share
Publié dans Dernières infos | Marqué avec , , | 3 commentaires

JUSTIN TIMBERLAKE en concert à l’Olympia ! The 20/20 Experience World Tour à Paris

The President of Pop, Justin Timberlake, de retour ce jeudi à Paris pour un concert en mode privé, en tout cas très privilégié pour celles et ceux qui étaient bien informés. 

Timberlake live à l’Olympia plus fort que le Stade de France ? On ne saurait vous dire, car l’équipe n’avait pas cédé à l’appel de la foule au mois d’avril pour la toute première étape du 20/20 Experience World Tour sur le sol français.
Il était, en revanche, impossible pour nous de rater l’occasion d’un (relatif) tête-à-tête avec le showman américain. Nous n’étions pas tout seuls. Il fallait compter sur les 2000 fans amassés dans un Olympia qui a vibré pendant 1h50.

Justin Timberlake concert Olympia Paris 2014 The 20 20 Experience World Tour photo by United States of Paris blog

Justin Timberlake president of pop concert Olympia paris The 20 20 Experience World Tour private show 2014 photo by United States of Paris blog

Justin Timberlake guitar concert paris privé crédit mutuel live show France Olympia 20 20 experience worldTour photo by United States of Paris blog

 

Justin Timberlake concert live show Paris France Olympia 2014 The 20 20 experience world Tour photo by United States of Paris blog

 

Justin Timberlake guitar concert privé live show Paris 2014 France Olympia the 20 20 World Tour photo by United States of Paris blog

Share
Publié dans Musique | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Moodoïd : premier album Le Monde Möö – concert au Festival Les Inrocks 2014 – INTERVIEW de Pablo Padovani

Je suis la Montagne vous a, comme nous, définitivement mis l’eau à la bouche ? Très bonne nouvelle : la bande-son de votre rentrée est à porter d’oreilles ! Le Monde Möö va vous envoyer valdinguer dans une autre dimension, entre rêveries adolescentes, yeux dans les nuages, grands espaces et amours irraisonnées.

Avec ce premier album, le jeune groupe Moodoid dévoile son électro-pop aérée, aérienne, psyché, métissée, qui touche les cimes, donne de la grâce aux petits détails et nous fait définitivement devenir meilleur. Avec La Lune, Yes & You, et tous les autres titres de cet album aux multiples inventions et influences, le big smile est contagieux.

Moodoïd groupe music band Pablo Padovani Clémence Lucie Maud Lucie concert fnac live festival Album Le Monde Möö Moodoid photo by blog United States of Paris
Rencontré dans les coulisses de l’édition 2014 du Festival Fnac Live, le leader du groupe, Pablo Padovani, revient sur l’année de folie avec les premières parties du groupe Phoenix, le buzz, les bons papiers de The Gardian et des Inrokuptibles, les influences, Gong, MGMT

INTERVIEW

United States of Paris : Est-ce que le buzz qui entoure Moodoïd est source de stress, d’euphorie ?
Pablo Padovani : Je suis à la fois surexcité et euphorique. La sortie du clip La Montagne, ça a été beaucoup de joie. Ça faisait un an que je bossais sur le projet et d’un coup beaucoup de monde voit nos vidéos, le public vient à nos concerts…
La pression ne vient pas tant du buzz, car nous sommes un groupe de musique indé.
En fait, tout ça implique une ligne droite non stop, avec toujours de nouvelles étapes à franchir, des dates importantes, des événements médiatisés… Ça demande une énorme concentration et tu n’as le temps de te poser de question. On a sorti l’EP sans prévoir de sortir un album. Et puis il a fallu en faire un, je l’ai écrit très vite et enregistré en 3 semaines et mixé en 3 semaines.
Je n’ai pas pris de vacances depuis un moment. Mais c’est excitant. Quand ça va s’arrêter, après la tournée du disque, donc dans un an, je prendrai certainement 1 mois de vacances.

Ce n’est pas un peu angoissant de se dire que tout est programmé pour un an ?
Ça correspond assez bien à ma façon de vivre et à ma personnalité. Avant la sortie de l’EP, j’étais en tournée avec Melody’s Echo Chamber depuis un an et demi. Donc, ça fait deux ans et demi que je joue non stop.
Je n’arrive pas à faire autrement. Je prépare déjà mon prochain disque que j’écris ce mois d’août. Ça fait 8 mois que je suis sur le premier album que je l’écoute tous les jours, je suis noyé. Le moyen de m’en sortir c’est qu’il sorte et que je puisse penser à autre chose. Mais je profite bien de ma vie !

Un commentaire sur ta musique t’a touché ?
Quand l’EP est sorti, on a eu beaucoup de papiers. Du plus petit blog étudiant à The Guardian, NME, Le Monde, Les Inrocks… La presse a été très favorable. C’est génial.
Mais c’est aussi une presse très curieuse, qui se demande où ça va aller ? Que va-t-il se passer après ?
Il me tarde que la presse puisse vraiment parler de l’album après cette petite introduction à notre univers. C’est pour cela que je l’ai appelé Le Monde Möö, vous allez entrer dans ce monde…

Moodoïd on stage groupe music band Pablo Padovani concert fnac live festival Album Le Monde Möö Moodoid photo by blog United States of Paris

Un adjectif qui qualifie le mieux l’univers Moodoïd ?
Le nom déjà et ce qu’il veut dire c’est de l’émotion bizarre. Toutes les chansons que j’ai écrites sont en rapport à des émotions que j’ai eues. Notre musique est libre, il n’y a aucun code, c’est un peu sans foi ni loi. Et j’exerce cela avec une totale liberté, sans contrainte et avec beaucoup d’amusement. Je pourrais qualifier cela de rock progressif naïf.

Comment a été conçu le titre culte La Montagne ?
Les chansons ont toutes été écrites dans un rapport immédiat. Et je me rappelle très bien de la situation dans laquelle j’étais pour ce titre, à chaque fois que je la chante. J’étais dans les Alpes, en pleine montagne, on m’a mis une guitare dans les mains, j’étais en train de tomber amoureux d’une fille. Un contexte fou. J’ai pris ma guitare et j’ai chanté ça tout de suite.
Ensuite, je suis allé dans un magasin d’occasion à Genève et j’ai essayé une autre guitare, ça a été une révélation. J’ai pris un papier et j’ai noté tout ce que je voulais : type de guitare, effet sur la voix, précision sur la basse et la batterie. J’ai commencé à composer un répertoire avec dans l’idée qu’une fois rentré à Paris, j’enregistrerai tout ça.
Et c’est ce que j’ai fait dès le lendemain de mon retour, alors que je n’avais pas encore de label.

Avec quelles musiques as-tu été bercé jeune ?
Les Beatles, Boby Lapointe, Brassens. Beaucoup de jazz grâce à mon père – Jean-Marc Padovani, saxophoniste de jazz – : Miles Davis… Je les ai beaucoup écoutés, parfois malgré moi. Après, plus naturellement, j’ai été attiré par le rock avec The White Stripes : une révélation ! C’était le retour du rock. J’avais 14 ans et j’étais dans ma maison de campagne dans le Lot, à écouter la radio le soir pour entendre la chanson, qui passait le plus souvent à minuit.
Ce mélange de spontanéité et folie du rock et la générosité dans le jazz a conduit à Moodoïd.

Est-ce que la carrière de ton père  a influencé ta musique ?
A la base, je me destinais à la réalisation, j’ai fait des études de cinéma, j’ai fait des clips. J’avais toujours mon activité musicale à côté, car j’en avais besoin.
J’étais autodidacte. Donc avec mon père, il n’y a pas eu de grands conseils au sujet de mon apprentissage de la musique…
Ce que je retiens c’est son travail avec les musiques du monde, il a fait des disques mélangeant jazz et musiques traditionnelles (Cambodge, Algérie, Afrique…) et je me suis retrouvé dans cet état d’esprit musical qui est ancré en moi.
La musique est un partage que l’on fait ensemble et qui permet de se découvrir en faisant des concerts.

Image de prévisualisation YouTube

Quelles sont les influences qui marquent ce premier album ?
Moodoïd c’est un peu une ode à la création en tout genre. Je réalise aussi à côté, et ce projet est l’occasion de faire des images et créer un monde et un petit moment de rêve sur scène aussi avec les costumes. Comme dans un univers de conte.
Les influences sont donc aussi bien la peinture, le mouvement surréaliste, que la littérature, le cinéma… mais aussi du rock progressif comme Gong. J’aime la musique qui prend du temps, qui est lente… Mais il y a aussi des groupes plus rock.

Est-ce qu’on te parle souvent de MGMT ?
Bien sûr ! Et je suis absolument fan. Et en général, la scène indépendante de Brooklyn avec MGMT, Dirty Projectors… c’est la vague dans laquelle je me reconnais. Sans doute parce qu’elle correspond à ma génération musicale.

Pablo Padovani sur scène groupe Moodoïd music band concert fnac live festival Album Le Monde Möö Moodoid photo by blog United States of Paris

Comment s’est fait la rencontre avec ces 4 partenaires de scène ?
Ce sont des coups de cœur à chaque fois. Je les connaissais toutes dans des contextes différents : bouche à oreille entre copains musiciens, j’en ai rencontrée une dans une fête, une autre avec qui j’ai joué dans un précédent groupe, une autre que j’ai trouvée sur un site de rencontres de musiciens…
A Paris, c’est assez difficile de trouver des musiciennes, car soit elles sont très prises, soit elles se consacrent à leurs projets personnels. Et j’ai mis du temps à les trouver.
Ce qui est dingue c’est que toutes les filles du groupe ne jouent pas de leur instrument d’origine. La bassiste est contrebassiste à la base, la batteuse est percussionniste de musique contemporaine, la clavier faisait de la guitare classique.
Moodoid c’est quelque chose de totalement inédit pour nous tous. On apprend tous ensemble et en direct. Chaque étape est une phase d’apprentissage.
On travaille beaucoup ensemble, en répét et on vient en plus d’intégrer tout récemment une nouvelle musicienne, Maud Nadal – son premier concert avec le groupe était au Fnac Live 2014.

Il y a déjà des dates de concerts importantes pour Moodoid ?
La première date qui a suivi la diffusion du clip La Montagne au mois d’août, l’année dernière avec le concert au Trabendo. On ne s’attendait pas du tout à un pareil accueil pour le clip. Je me souviens que j’étais off et j’ai vu mon téléphone se charger de notifications indiquant des milliers de vues pour le clip.
Et donc on arrive dans un Trabendo bourré à craquer avec des ballons partout. Ce concert était magique. On avait juste travaillé 2 mois ensemble. Et le public nous attendait, attentif et curieux de ce que nous étions.
Après, il y a eu Phoenix et la première partie au Palais des Sports. Être en loge avec le groupe Air, Sébastien Tellier, c’est assez fou.
En parallèle, je voulais avoir une vraie expérience de scène. On a donc joué dans un squat à Genève, une péniche à Lyon, au El Chicho, salle minuscule à Bordeaux… Ces petites dates nous ont permis de nous roder, d’aller à la conquête d’autres publics aussi et de créer le liant entre nous tous.
Il y a eu aussi Montréal. On a joué pendant une tempête de pluie. Il y avait 50 irréductibles devant nous, qui dansaient torses nus… Et toi en face, tu dois tout donner.
Au Fnac Live, on a joué à 40° degrés sans voir les pédales de guitare à cause du soleil… Les choses se font au hasard. Les gens passent, les bus aussi.

C’était donc une année de jonglage entre petites et grandes dates (Transmusicales de Rennes, We love Green Festival), à foirer des choses et à en améliorer d’autres.
En sortant de scène, on n’a jamais le même sentiment, car chaque date est vraiment unique.

Sortie du premier album de Moodoïd, Le Monde Möö, le 18 août 2014
Label EntrepriseSony A+LSO

 

Tournée française à partir du 20 septembre : Dijon, Bordeaux, Nantes, Montpellier…
Moodoïd en concert le mercredi 12 novembre dans le cadre du Festival Les Inrocks, Paris au Casino De Paris (avec Damon Albarn)

Share
Publié dans Dernières infos | Marqué avec , | Laisser un commentaire

PHOTO DU MOIS #29 : sourire

Chaque mois, les bloggers et bloggeuses qui participent à La Photo du Mois publient une photo en fonction d’un thème. Toutes les photos sont publiées sur les blogs respectifs des participants, le 15 de chaque mois à midi, heure de Paris.

Le sujet du mois proposé par Laurent Nicolas est : sourire.

L’un des plus beaux sourires est sans doute celui de M. Chat, généreux trublion jaune des rues et création de Thoma Vuille. Celui-ci nous ne l’avons pas attrapé à Paris, mais à Lille.

M. Chat by Thoma Vuille sourire smilegraffiti street art wall Le Tri Postal Lille

 

Vite vite, maintenant un petit tour des autres blogs pour connaître les idées de nos camarades :
Nanouk, La Dum, Lau* des montagnes, Renepaulhenry, Testinaute, Krn, MissCarole, Marie, Cricriyom from Paris, Autour de Cia, Rythme Indigo, KK-huète En Bretannie, Mimireliton, Claire’s Blog, DelphineF, Eva INside-EXpat, Photo Tuto, Cécile Atch’oum, Nie, Elsa, Elodie, Vanilla, Fanfan Raccoon, Les Filles du Web, Sephiraph, Zaza, princesse Emalia, El Padawan, Akaieric, La Fille de l’Air, Woocares, Blogoth67, Crearine, Pilisi, Xoliv’, Lavandine, A’icha, eSlovénie, Mahlyn, Céline in Paris, Sandrine, Kantu, A chaque jour sa photo, BiGBuGS, Tataflo, Marmotte, Philae, Louisianne, Lavandine83, Marianne, Morgane Byloos Photography, Laurent Nicolas, The Parisienne, Arwen, Agnès, Nicky, Isaquarel, Aude, Brindille, Anne, Chat bleu, Laulinea, Dame Skarlette, Ava, Dr. CaSo, MauriceMonAmour, Guillaume, Un jour, une vie, Maria Graphia, La Berlinoise, Agathe, Salon de Thé, Alban, Les bonheurs d’Anne & Alex, Frédéric, Gilsoub, Cécile – Une quadra, Annick, Pixeline, Calamonique, Thalie, Alice Wonderland, Sylvie, Isa ToutSimplement, Josiane, Homeos-tasie, Champagne, hibiscus, Christophe, magda627, Giselle 43, La Nantaise à Paris, Bestofava, Lyonelk, Galinette, Blue Edel, Lucile et Rod, Ann, Julia, François le Niçois, Memories from anywhere, Cara, Mamysoren, Laurie, Gizeh

Share
Publié dans Dernières infos | Marqué avec , | 29 commentaires

Restaurant-Bar : New-York à Paris – Alexis Orvain revisite les burgers et fish & chips autour d’un lieu polyvalent en mode « lounge new-yorkais »

Restaurant – Bar New York à Paris resto restaurant food burger yummy miam 33 rue Guersant 75017 Paris baninère

Le cadre est dynamique, un mélange de “lounge new-yorkais” et de bistrot parisien traditionnel. Ici vous pouvez venir boire un café au comptoir ou en salle, savourer un petit déjeuner, un déjeuner, un snack sucré ou salé l’après midi, prendre un apéritif entre amis / collègues, et bien sûr dîner. En soirée, l’endroit vous accueille pour vous détendre avec un bon verre servit d’une assiette de charcuteries ou de fromages devant un grand écran qui retransmet divers évènements sportifs. Et pour les amateurs, les lundis sont synonymes de jeu autour d’une table de poker avec des tournois gratuits. Sur fond de musique House, deep House , funk… Bref, un vrai after work américain à Paris.  New-York à Paris c’est un lieu qui accueille une large catégorie de clientèle qui vient à toute heure trouver une activité qui lui correspondra. C’est la polyvalence du concept qui fait son succès. De plus, il existe peu de bars sur Paris qui mixent l’univers parigot avec l’ambiance New-Yorkaise, c’est pourquoi les fans de la grande pomme en sont plutôt satisfaits.

Restaurant – Bar New York à Paris resto restaurant food burger yummy miam 33 rue Guersant 75017 Paris ouverture

Au niveau cuisine, le point fort est la fraîcheur et les plats faits maison, la carte est assez réduite pour  privilégier la qualité des produits. Le chef Alexis Orvain a fait ses marques dans la cuisine gastronomique, et il utilise son savoir pour revisiter des classiques : les burgers et fish & chips sont absolument délicieux, notamment ceux au saumon. Le menu est à 16,50€ ce qui donne un rapport qualité-prix intéressant.  En accompagnement, frites fraîches maison, légumes du marché cuits en cocotte, ou encore salade d’herbes et de jeunes pousses avec un filet d’huile d’olive et de citron vert égaillerons vos papilles.

Restaurant – Bar New York à Paris resto restaurant food burger yummy miam 33 rue Guersant 75017 Paris Hamburger

Pour ceux qui seraient plus intéressés par l’ambiance bar, sachez que les cocktails sont très réussis et qu’ils sont encore une fois le fruit d’un mix de saveurs franco-américaines. Le patron Pascal Jean est fan de bière et présente souvent des nouvelles bières et de nouveaux alcools pour partager ses expériences de dégustation. De 18h30 à 21h, le « happy hour » est honnête avec la pinte à 3,50€. Pour les fans de sport, le bar retransmet toujours les matchs de  belN SPORTS et  CANAL+ sur un grand écran, et propose lors de ces soirées la pinte à 4€ et/ou des verres de rhum maison à gagner durant les matchs.Restaurant – Bar New York à Paris resto restaurant food burger yummy miam 33 rue Guersant 75017 Paris haoay hour

L’autre petit plus qui attire du monde et qui donne le ton aux lundis soirs, ce sont les tournois de poker organisés par Red Cactus Poker. Le concept est simple : 2 tables se partagent 50 joueurs qui se retrouvent gratuitement pour jouer en tournois et partager leur passion ou leur curiosité pour le poker. Red Cactus Poker offre ainsi la possibilité aux bars d’améliorer la vie de quartier et les débutants peuvent rencontrer des adversaires dans des conditions réelles sans avoir peur de se ruiner. Un petit conseil, n’hésitez pas à vous entraîner gratuitement sur les sites de poker en ligne avant de vous inscrire, histoire d’avoir un niveau acceptable pour apprécier les parties.

Pour conclure, New-York à Paris est un lieu simple et sans prétention, qui s’adapte à tout moment de la journée à sa clientèle en proposant des plats et boissons simples mais de qualité à des prix honnêtes.

Restaurant New-York à Paris
33, rue Guersant, 75017 Paris

Métro Porte de Champerret, ou métro Pereire

Du lundi au vendredi de 8h à 23h, et ouvert non stop les samedis et dimanches
Tél : 01-44-09-76-18
Mail : contact@newyorkaparis.com
Site : http://newyorkaparis.com

 

Share
Publié dans Dernières infos | Marqué avec , , | Laisser un commentaire