Paris.fr
Accueil

18e, collages au lycée professionnel Camille Jenatzy, 6 rue Charles Hermite

26 Mai

Principale : Dominique Dumas
Professeur d’arts appliqués : Mme Vincent-Choukroun
Médiatrice culturelle : Sarah Gautier

En binôme avec le professeur d’arts appliqués, la médiatrice Sarah est intervenue sur plusieurs séances, pour présenter des superpositions d’images et travailler sur la notion de vrai et de faux présente dans l’œuvre de Christian Milovanoff exposée à l’entrée du CDI.
Cette œuvre présente en effet deux images qui se complètent, se reflètent et s’opposent par leur contexte. Voir l’œuvre de Christian Milovanoff.

Lors de la dernière séance, Sarah a présenté des collages de Max Ernst extraits de l’univers déjanté d’Une semaine de bonté, ouvrage surréaliste où l’humain côtoie le règne animal et la mythologie, alliant le fantastique et l’horreur, par le biais de collages à partir de gravures.

Collages au Lycée C. Jenatzy © Manon Maurin, FMAC, Ville de Paris

Collages au Lycée C. Jenatzy © Manon Maurin, FMAC, Ville de Paris

 

Collages au Lycée C. Jenatzy © Manon Maurin, FMAC, Ville de Paris

Collages au Lycée C. Jenatzy © Manon Maurin, FMAC, Ville de Paris

 

 

Les élèves de 1ère se sont essayés à leur tour aux collages avec des photocopies en noir et blanc, en réponse aux gravures utilisées par Max Ernst. Ils ont ainsi choisi des images à découper parmi plusieurs images de vanités, de catalogues animaliers, de magazines et les ont ajoutés dans un un décor déjà habité de personnages.

Concentrés, les élèves ont minutieusement découpé les papillons, les coléoptères et les figures bodybuildés qu’ils ont inséré dans leur décor en justifiant leurs choix : « j’ai ajouté un personnage au milieu qui regarde dans une direction encore différente des autres »,
« Il y a un scarabée qui entre dans la pièce et envahit l’espace ».

Lors de la séance précédente ils avaient créé des collages en s’inspirant de ceux de Richard Hamilton.

De l’œuvre de Christian Milovanoff aux collages pop de Richard Hamilton et surréalistes de Max Ernst, ce travail leur permet de se préparer pour l’épreuve du baccalauréat et leurs collages seront réutilisés en couverture de leurs dossiers d’arts appliqués.

Pas encore de commentaire

Faire un commentaire